Accueil du site > Activités jeunes > En milieu scolaire > Opération "collégiens en montagne"

En partenariat avec le Conseil Général et le comité départemental FFCAM

Opération "collégiens en montagne"

90 éleves de 6eme au Refuge de la Croix du Bonhomme

samedi 30 octobre 2010, par Janine HUSSON

Le Conseil Général de Savoie en collaboration avec le comité départemental de la FFCAM a subventionné les collèges de Savoie sur des projets "Montagne", le but étant de permettre aux élèves de 6ème de découvrir la montagne.

Le projet du collège Jeanne d’Arc d’Albertville a été retenu. Il était ambitieux, car quatre classes étaient inscrites. Il a fallu trouver un refuge assez grand pour accueillir tout ce petit monde. C’est en direction du refuge de la Croix du Bonhomme dans le Beaufortain que 90 élèves et 14 accompagnateurs se sont mis en route : quatre groupes par la Crête des Gîtes et quatre autres par la Raja. La réalisation de cette opération début septembre, facilitait entre autre l’intégration des 4 classes au cours des deux jours de randonnée. Au programme la connaissance du milieu montagnard : la faune, la flore, la géologie, l’histoire, la cartographie, les énergies renouvelables et la vie des gardiens de refuges. Le suivi de cette expérience randonnée et son contenu font partie du programme des élèves de 6ème dans différentes matières, tout au long de l’année scolaire. Au Refuge
Ce fut une réelle découverte pour la plupart qui n’était jamais allé en montagne et avait encore moins couché dans un refuge. Les commentaires fusaient "C’est haut, c’est fatigant, c’est vertigineux, ça fait peur… mais aussi, la montagne est belle, on dirait une carte postale, trop sensationnel…"
L’environnement les a interpellé, les questions allaient bon train : "Comment ils font pour vivre la haut ? Les panneaux solaires, l’éolienne, ça produit de l’électricité ? Ils peuvent faire le pain ? et puis il y a des douches." Refuge du Bonhomme
Tristan, le gardien leur a tout expliqué, même le fonctionnement des WC secs. Après la soupe, bien meilleure qu’à la maison et avant de rejoindre chambres et dortoirs, les gardiens musiciens, avaient concocté un petit concert devant une assistance médusée. Ascension de la tete N des Fours
Mais la plus belle récompense fut le matin : la montée à la Tête Nord des Fours (2775 m) "Regardez les drôles d’oiseaux, ils sont gros". C’était une troupe de lagopèdes, il y en avait une bonne vingtaine et puis encore des chamois, un renard. Une fois au sommet le brouillard s’est déchiré, laissant voir le Mont- Blanc et là, les superlatifs se sont envolés : "C’est trop beau ! Il est haut ! C’est d’enfer !… " Au sommet !
Les enfants sont repartis avec plein de souvenirs à raconter... On reviendra avec nos parents...